Podologie du sport

Podologie du sport

 

 

 

 

 

 

Les semelles orthopédiques jouent un rôle essentiel dans la prévention des pathologies chez les coureurs mais également pour certaines pathologies énumérées ci-dessous

  • Le syndrôme de la bandelette ilio-tibiale (appelé couramment syndrôme de l’essuie-glace).
  • Tendinite du tendon d’Achille.
  • Aponévrosite plantaire.
  • Epine calcanéenne.
  • Tendinite des muscles de la patte d’oie.
  • Douleurs lombaires.
  • Douleurs sous l’avant-pied.

 

Un thermoformage est souvent réalisé dans le cadre d’une semelle orthopédique pour le running ainsi que pour d’autres sports, nous vous expliquons ici l’intérêt de ce type d’orthèse.

 

Description d’une semelle orthopédique « thermoformée pour les coureurs »

  • Celle-ci comporte au niveau du talon un matériau de type amortissant dont le rôle est d’apporter une protection contre les vibrations répétées lors de la phase d’attaque du talon au sol dite phase taligrade. Ces vibrations ou ondes de choc peuvent avoir un effet néfaste sur les articulations, que ce soit au niveau du pied, de la cheville, du genou et même au niveau lombaire.

 

  • La partie centrale de la semelle permet de corriger des troubles statiques éventuels (pied pronateur, supinateur) et d’apporter une meilleure stabilité au niveau du pied. Un affaissement de la voûte plantaire peut être une source de problèmes pour la cheville, le genou et le dos notamment pouvant provoquer les pathologies énumérées ci-dessus.

 

  • La partie antérieure de la semelle orthopédique comporte un matériau « viscoélastique » permettant ainsi une meilleure propulsion de l’avant-pied durant la dernière phase dite « digitigrade ». Une correction d’un appui trop important sur cette zone permet également de prévenir certaines pathologies de l’avant pied comme les métatarsalgies ou syndrôme de Morton.

 

Important : Ces critères sont également importants pour le choix d’une bonne chaussure de running. L’important est de choisir un modèle universel c’est-à-dire ni pronateur ni supinateur, c’est la semelle orthopédique qui sera chargée de corriger le trouble statique car cette dernière sera adaptée au pied du patient. Des conseils de chaussage vous seront proposés durant votre consultation au cabinet.